1 seule ambition : l’éducation

histoire

L’INSTITUTION SAINT-JOSEPH

  • 1745 : de l’ouverture de la première école à l’établissement regroupant de nos jours les classes de la maternelle au lycée, quel chemin parcouru par les frères des écoles chrétiennes ! Le projet d’ouverture d’un pensionnat fut décidé à partir du moment où les frères apprirent la construction d’un pensionnat à Camonil, par les clercs de Saint-Viateur. Saint-Cyrice.
  • 1859 : Début des travaux à côté des bâtiments du noviciat. L’aile construite regroupait salles de classe, infirmerie et dortoirs. Parmi les premiers élèves du pensionnat se trouvait François Fabié.
    L’augmentation très rapide des effectifs incita les frères à poursuivre les travaux. En 1876, le pensionnat occupait la moitié du noviciat en même temps qu’une vaste chapelle était élevée pour recevoir une centaine de frères et près de 600 élèves.
  • 1959 : création du lycée technique, suivant la volonté des frères de donner un caractère professionnel à leur enseignement.
  • 1993 : Regroupement des collèges Saint-Joseph et Sainte-Geneviève

 

L’INSTITUTION SAINTE-GENEVIEVE
Les sœurs du couvent Notre-Dame expulsées de leur établissement du centre-ville, un groupe d’anciennes élèves fonda, selon la loi de 1901, une Association des mères de famille chargée de continuer l’œuvre éducative des filles de Notre-Dame. Ce fut l’institution Sainte-Geneviève. L’école occupait les locaux, devenus vacants, du noviciat des frères.

  • 1909 : L’école prospéra vite et, un bâtiment de trois étages fut construit.
  • 1950 : Récupération des locaux par les frères envisagée, le bail étant depuis longtemps expiré. Après de vives discussions entre les deux communautés, les frères décidèrent de vendre le noviciat aux religieuses, désormais propriétaires des murs.

 

L’ENSEMBLE SCOLAIRE SAINTE GENEVIEVE-SAINT-JOSEPH

  • 1989 : Ce qui n’était hier qu’un projet devient réalité. Une page importante du paysage éducatif de l’Enseignement Catholique à Rodez est en train de se tourner.
    Les deux congrégations, La Compagnie Marie-Notre-Dame pour Sainte-Geneviève, les Frères des Ecoles Chrétiennes pour Saint-Joseph décident à cette date de s’unir. Ce fut difficile, parfois houleux. Ce qui de premier abord paraissait évident (mixité depuis 1984, proximité, mise en commun des ressources financières, offre pédagogique plus large…) s’est vite heurté à de vives réticences.
  • Depuis cette date de janvier 1990, le chemin parcouru rapproche peu à peu les deux institutions.
  • 1992 : Regroupement des deux écoles dans les locaux de « Sainte Geneviève ».
  • 1993 : Construction d’un bâtiment réservé à l’école maternelle pour répondre à l’évolution des effectifs. Résolument moderne et ouverte sur l’extérieur, cette construction a permis d’atténuer l’opacité imposée par les murs.
    Une nouvelle visibilité des actes éducatifs était promue. Toujours est-il que huit ans après, au seuil du XXIè siècle, l’école maternelle et primaire scolarise 250 élèves, soit 100 jeunes de plus qu’en 1992.
    Pour ce qui est du collège, les responsables maintiennent leur volonté d’aboutir à un collège unique. Un accord se dégage alors, pour que ce processus se réalise en deux temps.
  • 1993 : Tout en maintenant deux collèges autonomes, les élèves de 6°/5° sont regroupés à « Ste Geneviève » sous la responsabilité de Pierre-Marie PUECH, les élèves de 4°/3° sont regroupés à « Saint-Joseph » sous la responsabilité de Guy SEVERAC.
  • 1994 : Les vacances d’été vont être déterminantes. En quelques mois, les locaux qui abritaient le Lycée Saint-Joseph sont entièrement réhabilités. Parallèlement, le lycée est transféré dans les anciens locaux du Collège Saint-Joseph. La faisabilité du projet passait par d’importants travaux, condition indispensable pour permettre aux deux collèges de réellement fusionner.
  • A la rentrée de septembre 1994, l’Institution Sainte-Geneviève-Saint-Joseph est née. Le collège réuni, est dirigé par Pierre-Marie PUECH, le lycée reste sous l’autorité académique de Guy SEVERAC. Quant au primaire autour de Monique LACROIX, directrice, il garde son autonomie.
  • 1998 : des changements se produisent dans le fonctionnement de l’Etablissement. Le Frère Guy SEVERAC quitte la direction. Il est appelé par la congrégation des Frères des Ecoles Chrétiennes à de nouvelles fonctions. C’est Pierre-Marie PUECH qui reçoit la mission de Chef d’Etablissement. Son rôle avec les autres responsables sera de maintenir et de renforcer l’unité de l’Ensemble Scolaire, de promouvoir un réel dynamisme éducatif au service des jeunes, tels qu’ils sont au service des familles et au service de l’Eglise.
  • 2006 : l’école des Grillons quelque peu isolée dans le nouveau quartier d’Olemps intègre l’Ensemble scolaire Saint Geneviève/ Saint Joseph. Véronique Bessodes déjà directrice de l’école prend en charge cette nouvelle entité.

 

LE COLLEGE SACRE COEUR

  • 1859 : Les Clercs de St Viateur bâtissent l’Ecole et le Pensionnat St Louis sur le clos Camonil.
  • 1933 : L’Ecole du Sacré Cœur quitte la rue St Cyrice pour s’installer au 15 avenue Tarayre, à l’ombre de l’Eglise.
  • 1981 : Création d’une annexe du Collège du Sacré Cœur à Canaguet. En 1982, création de l’Ecole St Viateur, à Canaguet.
  • 1996 : Les tutelles des 2 collèges du Faubourg de Rodez décident de ne faire qu’un seul Collège et mettent en route une fusion. En 1999, le Collège Notre Dame du Sacré Cœur et collège du Sacré Cœur deviennent le Collège des Sacrés Cœurs.
  • 2001 : Dans un souci de restructuration des établissements scolaires de Rodez, les tutelles décident de transférer le Collège des Sacrés Cœurs sur le site Sainte Marie, tout en conservant l’annexe de Canaguet.

 

L’ENSEMBLE SCOLAIRE SAINT JOSEPH –  LES GRILLONS – JEANNE D’ARC

  •  2014 : est une nouvelle étape importante. Dans le cadre de la restructuration de l’enseignement catholique du Grand Rodez, le collège Sacré Cœur situé rue Béteille s’associe au collège Saint Joseph pour rendre plus cohérent l’offre d’éducation sur la ville de Rodez. Tout en maintenant 2 lieux de formation, une réelle synergie se crée alors entre les 2 collèges, des partenariats naissent, ce qui favorise une plus grande lisibilité. Pierre Marie Puech, (chef d’établissement coordonnateur) Véronique Bessodes (chef d’établissement des 2 écoles) et Véronique Boularan (Chef d’établissement adjoint) ont la lourde tâche de donner sens et vitalité à ce nouvel Ensemble scolaire.

 

L’ENSEMBLE SCOLAIRE SAINT JOSEPH LA SALLE

  • 2016 : Transfert des classes du collège Sacré Cœur vers le collège St Joseph pour créer une seule entité à Rodez. Par ailleurs, dans le cadre de la réorganisation de l’enseignement Catholique sur Rodez, le Lycée Professionnel St Joseph tout en restant sur le site rue Sarrus, intégre le Lycée Louis Querbes. De ce fait l’École Jeanne d’Arc rejoint l’ensemble scolaire St Joseph LaSalle.